April 2018 · 2 minute read

Tout a débuté lorsqu’en 1879, un bateau portugais avec ses 419 immigrants venus des Iles Madère pour cultiver la canne à sucre et l’ananas, accosta à Hawaii !

Joao Fernandez un des migrants, ne se séparait jamais de sa petite guitare portugaise à quatre cordes. ukulélécours de ukulélé s’appellait cavaquinho ( plus précisément braguinha pour le modèle fabriqué dans la ville de Braga )
.
Le son de ce petit instrument a fasciner les polynésiens, et le bouche à oreille fut tel qu’il arriva jusqu’a King David Kalakaua (voir image ci dessus), dernier roi d’Hawaii.
Ce monarque était un esthète, grand danseur et musicien, il se passionnait bien plus pour les arts et les réjouissances que pour la politique.

Les premiers ukulélés furent donc fabriqués avec sa bénédiction. Inspirés par ce cavaquinho, le ukulélé est encore plus petit que son “papa” et s’accorde différemment, Sol Do Mi La pour le ukulélé et Ré Si Sol Ré pour le cavaquinho.

Le ukulélé signifie littéralement “ puce sauteuse ” en hawaiien en référence aux mouvements de la main qui gratte les cordes.


débuter ukulélé , mais en ce qui concerne Tahiti?

Les échanges entre polynésiens ont fait que le ukulélé hawaiien a rapidement conquis Tahiti. On trouve à Tahiti le ukulélé “classique” hawaiien mais également une production locale à la forme bien différente et qui voit ses cordes doublées à l’instar d’une guitare à 12 cordes.